Résider en Andorre

Résider en Andorre quand on est étranger

Les Pyrénées sont une région regorgeant de nombreuses destinations où il fait bon vivre, à l’instar de l’Andorre. Celle-ci est une des communes les plus prisées d’un grand nombre d’étrangers souhaitant s’installer sur le territoire pyrénéen. Celui-ci dispose de nombreux atouts, pour ne citer que sa sécurité, sa qualité de vie et son cadre naturel. On note également son système éducatif et sanitaire reconnu mondialement.

L’autorisation de résidence

Certaines démarches sont à respecter lorsqu’on désire vivre en Andorre. Il faut noter qu’une nouvelle loi a été créée en matière d’immigration. Actuellement, on ne parle plus de résidence passive. En effet, celle-ci est désormais remplacée par l’autorisation de résidence sans permis de travail. Celle-ci se décline sous deux types. D’abord, il y a les autorisations destinées aux professionnels disposant d’une protection internationale. Ensuite, on a les autorisations de résidence pour des motifs d’intérêt scientifique, sportif ou culturel. Généralement, le terme « résidence non lucrative » s’adresse aux citoyens étrangers n’ayant pas la nationalité andorrane et qui dispose d’une résidence principale qu’ils occupent durant au moins 90 jours par an. Ce permis est valable pour une durée de 1 an renouvelable. Toutefois, les citoyens portugais, français et espagnols profitent d’un accord spécial.

Les informations et les documents à fournir

Pour demander une autorisation de résidence en Andorre, quelques documents et informations sont à fournir. Vous aurez, notamment, à présenter un casier judiciaire vierge, votre passeport et votre carte d’état civil. Il vous faudra également fournir un document bancaire justifiant que vous êtes solvable au dépôt d’une caution de 50 000 euros auprès de l’Institut national andorran des finances, ainsi qu’au dépôt de 10 000 euros pour chaque occupant de votre résidence. En outre, il est important de présenter les originaux du contrat de bail du bien que vous louez en Andorre ou du titre de propriété si vous êtes propriétaire de votre résidence. On vous demandera également vos attestations d’assurance invalidité, maladie et retraite. Par ailleurs, n’oubliez pas de faire un contrôle médical. Celui-ci est à effectuer auprès du service médical d’immigration andorran. Hormis cela, il vous faudra prouver que vous avez un revenu de 300% supérieur au SMIG en Andorre.

L’obligation d’investir est un des critères importants dans l’obtention d’une autorisation de résidences en Andorre. Le placement peut prendre différentes formes. Entre autres, il peut s’agir d’un investissement immobilier, d’un placement dans une société andorrane, d’un dépôt bancaire ou encore de dépôts sans intérêt auprès de l’INAF. Toutefois, cette obligation ne concerne pas les demandeurs actifs qui exercent dans l’art, le sport, la recherche et le développement.

Les conditions pour les autres professionnels

Les conditions pour avoir une autorisation de résidence non lucrative pour les professionnels ayant une projection internationale sont différentes. Les autorités exigent de leur part la justification de l’existence d’une base physique où le résident développe son activité professionnelle. Il est également important qu’il ait au moins un salarié. Il est également obligatoire d’établir un business plan. L’analyse et la validation de ce dernier sont effectuées par le gouvernement de la Principauté d’Andorre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *