permis de résidence

Les conditions requises pour avoir un permis de résidence pour Belgique, France, Andorre

La Belgique, la France et l’Andorre sont des pays européens. Le principe de la libre circulation est pris de différentes manières pour ces trois pays membres de la communauté européenne. Les procédures à suivre pour avoir un permis de résidence démontrent cette distinction d’interprétation. Chaque pays possède ses propres règles en ce qui concerne la libre circulation. Ces règles se concrétisent par l’adoption de loi spécifique sur l’obtention d’un permis de résidence. Même s’ils se sont mis d’accord sur l’uniformité de certaines dispositions, la différence se ressent.

Comment obtenir le statut de résident en Belgique ?

La résidence en Belgique prévoit deux types d’autorisations. L’une concerne les citoyens de l’Union Européenne et l’autre pour les ressortissants étrangers. Des conditions sont à remplir pour l’obtention de ces types d’autorisations de résidence en Belgique. Le séjour en Belgique se divise en trois parties. La première partie dure moins de trois mois, la seconde supérieure à trois mois et la troisième illimitée. A titre d’illustration, pour un citoyen de l’Union Européenne, un séjour de moins de trois mois, il faut se munir d’une carte d’identité ou d’un passeport en cours de validité ou toute autre preuve. Pour démontrer la qualité de bénéficiaire du droit de circuler et de séjourner librement. Il importe d’informer l’administration communale de votre résidence dans un délai de dix jours. Pour un séjour de plus de trois mois, il faut une demande d’enregistrement auprès de la commune de résidence. Il convient de noter que si vous séjournez plus de trois mois en Belgique, vous serez considéré comme un résident.

Le permis de résidence en France

Quelles sont les conditions pour avoir un permis de résidence pour la France ? Pour entrer sur le territoire français, les étrangers doivent posséder un visa. Ce principe connait également une exception, car les ressortissants de l’Union Européenne n’en ont pas besoin. Il faut noter qu’il existe trois catégories de visas européens. Il y a le visa uniforme pour le séjour, le visa de transit aéroportuaire (VTA) et le visa à validité territoriale limitée. Pour l’obtention d’un visa que ce soit à court terme ou à long terme, il faut un engagement entre l’hébergeant et le demandeur de visa. Pour un travailleur par exemple, il faut un contrat de travail démontrant la raison de son séjour. Il convient de noter que tout étranger qui déclare séjourner en France, d’une durée de moins de trois mois, doit présenter un justificatif d’hébergement. Cette attestation par la personne accueillante propose d’assurer le logement de l’étranger et validé par le maire de la commune de sa résidence.

L’acquisition du permis de résidence en Andorre

Les lois en Andorre offrent de nombreuses possibilités pour déposer une demande de résidence. Parmi ces demandes il y a la résidence active et la résidence passive. Pour l’obtention du permis de résidence active, il faut avoir un permis de travail pour les créateurs ou actionnaires d’entreprises. Tandis que pour l’obtention du permis de résidence passive, il faut une sécurité financière, mais aussi un souhait d’investissement en Andorre.